top of page

Michel Cymes : l’appel à une meilleure reconnaissance de la sophrologie


Retour au site


Dans une tribune publiée par le Journal du Dimanche (JDD), Michel Cymes et d’autres personnalités appellent à une « médecine intégrante ». Via cette tribune, les personnalités demandent un meilleur encadrement et une meilleure reconnaissance des « médecines alternatives », telles que la sophrologie.

Une « médecine intégrante » pour une meilleure reconnaissance Suite à la suppression des pratiques complémentaires (sophrologie, hypnose, etc.) sur Doctolib, de nombreuses personnalités ont élevés la voix. Le 12 novembre dernier, Michel Cymes (médecin), Alain Toledano (cancérologue), et d’autres professionnels de santé, ont signé une tribune appelant à une « médecine intégrative ». Cette tribune, adressée à l’ensemble des acteurs de soin, demande de « repenser la santé humaine » en incluant les médecines alternatives.Comme la tribune l’explique, bien que « la moitié des Français utilisent ces pratiques », elles ne sont actuellement pas réglementées. C’est donc dans cette optique que de nombreux professionnels de santé et personnalités appellent « à donner plus de clarté sur le bon usage de ces pratiques ». En effet, pour de nombreux professionnels de santé, il est primordial de reconnaître l’utilité des pratiques complémentaires, comme la sophrologie. En permettant de structurer ces pratiques, les personnalités et les experts de santé souhaitent aussi montrer l’efficacité de ces méthodes.

La sophrologie, pour une meilleure santé En demandant une « médecine intégrative » pour l’ensemble des pratiques complémentaires, les experts de santé appellent aussi à une meilleure reconnaissance de ces pratiques. Et parmi elles, la sophrologie est une méthode de plus en plus utilisée dans le milieu médical.

En effet, de nombreux experts de santé expliquent l’efficacité2 de cette méthode psychocorporelle, à la fois sur le corps et sur l’esprit. De nombreux hôpitaux et centres de soins utilisent la sophrologie comme méthode complémentaire pour accompagner leurs patients sur différentes problématiques. Comme l’explique la tribune, cette méthode thérapeutique veille aussi à l’amélioration du bien-être au quotidien. En effet, la sophrologie possède des « résultats probants sur la fatigue généralisée, le sentiment d’anxiété ou les douleurs articulaires ». En plus de ces personnalités, des organismes de soin prennent aussi part à cette tribune.


L’association Afa Crohn RCH France, qui aide les personnes atteintes de MICI (maladies inflammatoires chroniques de l’intestin), fait aussi partie de l’aventure. Son engagement montre aussi que la sophrologie est utile dans l’accompagnement des personnes atteintes d’une maladie. En effet, la sophrologie est une méthode thérapeutique très utile, que ce soit pour des personnes en bonne santé ou pour des personnes suivant un traitement médical.

Pour tous ces acteurs, il est donc important de reconnaître l’efficacité de cette méthode, tout en la réglementant. Car, selon eux, la santé possède de nombreux aspects. « La santé est multidimensionnelle : émotionnelle, psychologique, sexuelle, sociale, environnementale… C’est là que les acteurs du « prendre soin » ont toute leur place ».


La sophrologie permet effectivement de retrouver un mieux-être au quotidien grâce à ces techniques de relaxation et de visualisation, dont « il serait dommage de s’en priver ».

(Art: Le magazine de la sophrologie - Sophro-Actu)

https://www.sophrologie-actualite.fr/sophrologie-michel-cymes-appelle-meilleure-reconnaissance/?fbclid=IwAR1yCMADHBvVg8F4HH4WlbQEKMjZiyuWdY2dsYxjusjVSvpPPEej8tAWCls


En savoir plus sur la sophrologie

Les accompagnements en sophrologie

Me contacter